Qu'est-ce que le thermalisme ?

Le thermalisme est l'utilisation des eaux minérales assimilées aux eaux thermales appliquée à des fins thérapeutiques lors d'une cure thermale afin de soigner diverses pathologies.
Celles-ci peuvent également être utilisées à des fins récréatives avec pour but le bien-être, la détente ou la relaxation des personnes. L'activité thermale se déroule dans des stations ou villes thermales disposant d'une source d'eau naturelle comportant des minéraux spécifiques propres au traitement médicale de pathologies ciblées.


Le thermalisme ou la crénothérapie, son nom scientifique, désigne ainsi l'ensemble des traitements thérapeutiques utilisant les propriétés des eaux thermales déclinés sous diverses formes (douches pénétrantes, bains, enveloppements de boue, massage sous eau thermale,...)

Quelles sont les différences entre le thermalisme et la thalasso ?

Bien que la thalasso et le thermalisme sont toutes les deux des pratiques ayant pour finalités d'apporter des soins thérapeutiques. Ces soins sont respectivement apportés dans des stations thermales et des centres de thalasso.

Cependant la différence entre les deux se trouve dans les eaux qu'elles utilisent dans les soins thérapeutiques qu'elles proposent. La thalasso utilise l'eau de mer, le climat marin et les autres éléments issus de la mer pour prodiguer des soins alors que le thermalisme utilise de l'eau minérale naturelle pour soigner les patients.
De part la nature des eaux qu'elles utilisent, les centres de cure thermale se trouvent ainsi dans les terres là où les thalassos se trouvent au bord de la mer.

Les origines du thermalisme

Le thermalisme prend ses origines à l’époque gallo-romaine aux alentours de -3000 avant J.C, où l’utilisation des eaux riches en minéraux avait déjà un but médical.
C’est pendant l’Antiquité grecque que les premières thermes et bains chauds émergèrent mais c’est sous l’Empire Romain que leurs construction furent popularisées à travers tout l’Empire.
Cette dynamique autour de cette médecine douce ne fût toutefois pas constante au cours des siècles. Le thermalisme en Europe et notamment en France a connu de nombreux changements.

Quels sont les bienfaits du thermalisme ?

Les établissements en appliquant leurs eaux thermales permettent de réduire des douleurs lombaires, le mal de dos, l’arthrose et d’autres maladies chroniques.
La Sécurité Sociale prend aujourd'hui une partie des frais de santé pour seulement une douzaine de domaines thérapeutiques.

Les douze orientations retenues sont:

  • La Rhumatologie
  • Les voies respiratoires
  • La Gynécologie
  • La Phlébologie
  • La Neurologie
  • Les maladies Cardio-Artérielles
  • Les affections psychosomatiques
  • Les affections urinaires et métaboliques
  • Les affections digestives et métaboliques
  • Les troubles du développement chez l'enfant
  • La Dermatologie
  • Les affections des muqueuses bucco-linguales

Voir les autres bienfaits du thermalisme

Pourquoi faire une cure thermale ?

Si les cures thermales peuvent être utilisées pour le ses loisirs et son bien-être, elle sont le plus souvent utilisées et prescrites pour soulager et atténuer des maladies chroniques tel que les rhumatismes, l’arthrose, la phlébologie ou des problèmes liés aux voies respiratoires.Via l’utilisation d’eaux thermales pour soulager les patients, un séjour dans une station thermale est également l’occasion de faire une pause dans son quotidien et de profiter de quelques semaines de vacances.

Quelle est la durée d'une cure thermale ?

La durée officielle d’une cure thermale est de 21 jours avec 18 jours de soins répartis en 6 jour s par semaine. Cette durée concerne uniquement les cure thermales médicalisées, réalisées dans un établissement conventionné. Ces cures peuvent ainsi fair l’objet d’un remboursement de la sécurité sociale. Pour les autres types de cures non conventionnées, leurs durées varient selon les offres des établissements thermaux.

Qui a le droit de faire une cure ?

Selon si on souhaite effectue une cure prise en charge par la sécurité sociale ou non, la nature et les conditions d’accès à des cures spécifiques diffèrent. Pour partir en cure conventionnée, une prescription médicale doit être faite par un professionnel de Santé. Ainsi selon les pathologies dont une personne est souffrante son médecin traitant ou un chirurgien dentiste pour ce qui concerne les maux liés aux dents pourront prescrire une cure thermale. Pour ce qui est d’une cure dite de loisir, non prise en charge par l’assurance maladie, aucune condition d’accès n’est nécessaire.

Comment se faire prescrire une cure thermale ?

Selon la nature de la cure envisagée une prescription n’est pas forcément nécessaire. Seules les cures thermales conventionnées nécessite une prescription médicale faite par son médecin traitant, les mini cures n’en n’ont pas besoin. Pour ce qui est d’une prescription, celle-ci ne peut survenir que si le patient rencontre des problèmes dont les pathologies correspondent aux traitements thérapeutiques que peuvent offrir les différents établissements de cure thermal. Chaque station thermal offrant des soins spécifiques, le médecin traitant saura apporter conseil dans le bon choix du centre.

Quel est le prix d'une cure thermale ?

Le montant à débourser pour une cure thermale comprend à la fois la cure en elle-même mais également les frais annexes inhérents au séjour voir des frais supplémentaires liés directement aux soins prodigués par le centre de cure. Sur les soins thérapeutiques apportés, le tarif est fortement encadré pour les cures conventionnées. Le tarif d’une cure pour soigner une pathologie est en moyenne de 500 euros, montant auquel s'ajoute d'autres, à savoir les frais de transport et l'hébergement. Le coût global peut varier d’un séjour à l’autre selon les différentes typologies de curiste et selon les préférences de chacun. Ce coût peut toutefois être réduit grâce à la prise en charge de certains frais par la sécurité sociale.

Comment se déroule une cure ?

Sur les 18 jours de cure, répartis donc sur 3 semaines de 6 jours de traitements, les soins thermaux appliqués sont généralement concentrés sur une une demie-journée. Le reste du temps, les curistes peuvent participer à divers ateliers et animations proposés par la station et la ville thermale. Les thermes conventionnées n'étant pas présent sur l'ensemble du territoire, c'est l'occasion pour les curistes de découvrir la région dans laquelle ils vont résider pendant un certain temps.

Comment préparer son séjour en cure ?

Partir en cure ne se fait pas sans un minimum de préparation avant le départ, surtout si c’est la première fois. Avant de préparer sa valise, il faut avant tout se faire prescrire une cure thermale par son médecin avec qui vous remplirez une demande de prise en charge de votre cure thermale. Cela étant fait, une demande d’accord à sa caisse primaire d’assurance maladie sera nécessaire afin d’être en règle pour obtenir une place dans un établissement thermal. Viennent ensuite les éléments relatifs à l’hébergement et aux transport pour s’y rendre. Rassemblez tous les documents dont vous aurez besoin sur place tel que votre accord de prise en charge, votre dossier médical, le nom et les coordonnées de son médecin thermal sur place. Enfin, il est temps de préparer votre valise avec les vêtements adaptés à une cure thermale (maillot de bain, bonnet de bain, sandale en plastique,….)

Où est-il possible de faire une cure thermale en France ?

Le nombre actuel de stations thermales en France où il est possible de faire une conventionnée est aujourd’hui de 108. Leurs nombres varient selon les régions, certaines d’entre elles en possède un nombre important à l’image de l’Aquitaine avec pas moins de 27 établissements thermal alors que d’autres régions n’en possèdent que très peu voir aucun tel que la Corse avec une seule station.
Voir les stations thermales par région

Le poids du thermalisme dans l'économie

Le thermalisme avec ses 109 établissements répartis en France est devenu au cours des années un véritable enjeux économique aussi bien pour les villes ayant la chance d’avoir une station thermale que pour les professionnels du secteur. Le thermalisme constitue aujourd’hui un véritable vecteur de tourisme et un poumon pour l’emploi local. On estime que les 570 000 curistes annuels permettent de générer 100 000 emplois directs et indirects dans les établissements et les villes thermales où les curistes s’y rendent.

#Thermalisme
Thomas Hunckler 22/03/20